Focus – Le Studio Harcourt éclaire les “Mujeres Argentinas” à la Usina del Arte

Focus – Le Studio Harcourt éclaire les “Mujeres Argentinas” à la Usina del Arte

Prestige. Élégance. Luxe. Le savoir-faire photographique du studio Harcourt met à l’honneur 40 femmes argentines à la Usina del Arte. Les portraits en noir et blanc seront exposés du 5 septembre au 21 octobre, pour un hommage à la femme et à la photographie.

À l’initiative de L’Oréal Argentine conjointement à la Usina del Arte, l’Ambassade de France en Argentine, l’Institut Français d’Argentine et The Brick Hotel Buenos Aires, cette exposition cherche à promouvoir l’égalité des sexes et la réussite au féminin. C’est en choisissant le genre du portrait photographique ayant pour modèle des personnalités féminines qui se sont démarquées par leurs carrières et leurs ambitions que l’exposition cherche à inspirer les jeunes femmes d’aujourd’hui, les invitant à se connecter à leurs aspirations et à vivre leurs rêves. Actrices, chanteuses, journalistes, scientifiques, sportives, toutes ont joué le jeu face à un photographe qui vient sculpter les visages et la lumière pour en tirer le meilleur profil.

Cette lumière si particulière, tamisée, digne du cinéma hollywoodien des années 30, cette lumière qui vient creuser et révéler le visage, est propre au Studio Harcourt, et ce depuis sa fondation en 1934. Créé par une femme, Cosette Harcourt, surnommée ainsi en hommage au personnage des Misérables de Victor Hugo, le studio est aujourd’hui le symbole de la photographie d’entre-deux guerres. Ayant laissé à la postérité des personnalités comme Edith Piaf, Jean Gabin, Salvador Dali ou encore Johnny Hallyday, le studio est devenu une référence et même un mythe. Roland Barthes dira, en 1957 :

“En France, on n’est pas acteur si l’on n’a pas été photographié par les Studios Harcourt”

Depuis sa naissance, le studio Harcourt a photographié la France toute entière et les êtres qui l’ont marquée. Des célébrités telles que Brigitte Bardot, Marlène Dietrich, Alain Delon, Catherine Deneuve ou encore Ingrid Bergman ont posé dans le prestigieux hôtel particulier du XVIème arrondissement de Paris. Aujourd’hui encore, les personnalités françaises et du monde entier viennent jouer le jeu de la photographie, pour ce qui sera pour nombreuses d’entre elles, LA photographie de leur vie, celle qui restera dans le souvenir des générations futures. Parmi elles, ont posé Jean Paul Gaultier, la reine Rania de Jordanie, les acteurs John Malkovich et Marion Cotillard, et les sportifs Zinédine Zidane et Michael Schumacher.

Proche de la faillite en 2007, le studio est racheté par Francis Dagnan, un homme d’affaires passionné de photographie. Le studio est relancé et étend sa marque à l’évènementiel, à la photographie publicitaire pour des marques de luxe et aux produits dérivés. “Se faire photographier chez nous est une expérience unique.” explique Francis Dagnan. Pour nous, c’est une expérience biculturelle qui habille les murs de la Usina del Arte, en ce début de printemps.

 

Liste complète des “Mujeres Argentinas” mises à l’honneur :

Laura Alcoba, Amy Austin, Susana Balbo, Nora Bär, Orly Benzacar, Anahí Berneri, Inés Berton, Evelina Cabrera, Mónica Cahen D’Anvers, Julieta Cardinali, Cecilia Carranza, Paula Chaves, Beatrice Chomnalez, Nicola Costantino, Nasha Cuello Cuvelier, Mariela Dabbah, Jennifer Dahlgren, Mercedes D’Alessandro, Denise Dumas, Ana Belén Elgoyhen, Julia Etulain, Dolores Fonzi, Andrea Gamarnik, Andrea Grobocopatel, Gaby Herbstein, Paloma Herrera, Paz Levinson,  Marilú Marini, Sandra Mihanovich, Ludmila Pagliero, Paula Pareto, María Belén Pérez Maurice, Alejandra Radano, Oriana Sabatini, Susana Saulquin, Ana Torrejón, Jessica Trosman, Fabiana Túñez, Diana Verde Nieto y Mariana Weissmann.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *