Le Secrétaire d’État chargé du numérique Mounir Mahjoubi officialise la French Tech Argentina le 23 août 2018

Le Secrétaire d’État chargé du numérique Mounir Mahjoubi officialise la French Tech Argentina le 23 août 2018

Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État chargé du numérique, était l’invité d’honneur de la première conférence organisée par la FrenchTech Argentina le 23 août à l’Alliance Française de Buenos Aires. Le ministre a pu officialiser l’organisation, nouvelle en Argentine, qui ne demande qu’à se développer.

La « French Tech » désigne tous ceux qui travaillent dans ou pour les start-up françaises en France ou à l’étranger. Les entrepreneurs en premier lieu, mais aussi les investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, grands groupes, associations, medias, opérateurs publics, instituts de recherche… qui s’engagent pour la croissance des start-up d’une part et leur rayonnement international d’autre part. La FrenchTech compte déjà un certain nombre de communautés qui se sont implantées en France métropolitaine mais surtout à l’international. Des hubs importants établis dans des villes comme Los Angeles, Sao Paulo ou Tokyo permettent de faire rayonner la communauté French Tech dans le monde et de créer des réseaux d’entreprises qui font vivre l’entreprenariat français. La French Tech est un projet qui a été annoncé le 27 novembre 2013 par le gouvernement dans le but de développer l’économie numérique française. Le label French Tech permet d’accompagner et de développer les jeunes start-up afin de leur permettre d’innover et de structurer leurs projets. Cette jeune initiative prend de l’ampleur le 12 novembre 2014 lors de la première vague de labellisations de neuf métropoles. Depuis, la French Tech fonctionne comme un réseau d’écosystèmes dynamique et innovant à l’échelle internationale.

De fait, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir germer l’idée d’une French Tech en Argentine. C’est à la fin de l’année 2016 que le projet voit le jour. Il permet à des entreprises déjà implantées en Argentine comme Fusion, Soyculto ou encore Ecoclimasol d’impulser de jeunes start-up comme la plateforme de comparaisons de mutuelles ElegiMejor. Le Secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi a été invité dans la cadre du sommet du G20 numérique à Salta à participer à la première conférence organisée par la FrenchTech sur le thème de la sécurité informatique et de la protection des données des entreprises. De nombreux acteurs importants ont pu venir s’exprimer et faire valoir l’importance de la sécurité numérique dans le monde de l’entreprise. Sont notamment intervenus les représentants d’entreprises comme Globant, Atos, Sigfox Operator ou encore Nación Servicios, entre autres. Le Secrétaire d’État a pris la parole lors d’un discours de fermeture de la conférence afin de mettre en perspective l’importance de créer un écosystème solide et propice au développement des entreprises.

Accueilli par la direction de l’Alliance Française et encadré par les représentants de BusinessFrance, de la CCI France Argentine et de l’Ambassade de France, Mounir Mahjoubi a pu partager les expériences des entrepreneurs français en Argentine avec une quarantaine de membres de la communauté. L’officialisation de la FrenchTech vise à mettre en valeur l’écosystème numérique franco-argentin et encourage les jeunes entrepreneurs à lancer leur projet afin de contribuer à l’internationalisation de l’économie numérique française, qu’ils soient une petite ou une grande entreprise. À ce titre, le Secrétaire d’État est optimiste : “Sans entrepreneurs, il n’y a pas d’écosystème !” Et les entrepreneurs sont là.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *