Philo – La Noche de las Ideas, « Le temps du monde fini commence »

Philo – La Noche de las Ideas, « Le temps du monde fini commence »
Image : Affiche officielle de La Noche de las Ideas 2019

 

La troisième édition de La Noche de las Ideas débute ce 30 janvier 2019 au Viejo Hotel Ostende où elle aura lieu les deux premiers jours. Les 1er et 2 février, le programme migre à Mar del Plata où se dérouleront conférences, tables rondes et performances au Musée d’Art Contemporain de la ville. Impulsé par l’Ambassade de France et la Fondation Medifé et soutenu par l’Institut français et l’Alliance française, cet évènement majeur de la culture franco-argentine a pour thème central “De cara al presente. Revisitar el pasado / Imaginar futuros inéditos.” (Face au présent. Revisiter le passé / Imaginer des futurs inédits.) C’est un bouillon de culture qui s’ouvre pour appréhender un enjeu central de notre époque : le temps.

 

 

Une jeune initiative

Depuis trois ans, La Nuit des Idées rassemble des artistes, des intellectuels et des scientifiques du monde entier autour d’un thème particulier. Bien que la première édition se soit déroulée uniquement à Paris, l’initiative s’est vite répandue dans des dizaines de pays. La Nuit des Idées arrive en Argentine en 2017, faisant écho à La Noche de la Filosofía, organisée à Buenos Aires à la fin du mois de juin.

Encadré par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et par l’Ambassade de France en Argentine, La Noche de las Ideas est un évènement particulièrement populaire. Organisé dans deux villes côtières, Ostende et Mar del Plata, les cycles accueillent des personnalités françaises et internationales reconnues. La majorité des invités sont des intellectuels argentins notoires dans leurs champs d’activités en Argentine. Vous pouvez retrouver la liste des intervenants sur le site de l’Institut français en Argentine.

Cette année, La Noche de las Ideas invite un certain nombre de personnalités françaises. Elle sera animée par les intellectuels Patrick BOUCHERON et Barbara CASSIN, l’astrophysicien Jean-Philippe UZAN, les écrivains Olivier GUEZ et Olivier MARCHON, l’historienne Mélanie TRAVERSIER, le directeur de théâtre Laurent BAZIN et le studio de création GENGISKHAN.

 

 

Le thème du temps comme axe central

Dans une époque marquée par le développement des nouvelles technologies et par leur application de plus en plus généralisée à la vie quotidienne, il semble intéressant de questionner la notion de temps. Le directeur du centre franco-argentin chargé de la programmation, Guillaume Boccara, explique ce choix : “Une des choses qui semble caractériser le moment historique que nous sommes en train de vivre est l’immédiateté. Le futur est de plus en plus immédiat. Il tend à se replier sur le présent, à le submerger. Nous n’avons pas le temps de réfléchir, de faire mûrir une réponse ou de prendre de la distance par rapport à ce qu’il se passe.” 

 

“De quoi notre présent est-il fait ? Comment faire face à ce que notre présent exige ? Face au présent, quelle mémoire et quel avenir ? Telles seront les interrogations au cœur de la Nuit des idées.”

 

 

Les questionnements que soulève le festival culturel sont développés sur le site Internet de La Nuit des Idées. Ils proposent de s’interroger sur notre rapport au temps, à l’Histoire, à notre futur et aux manières de prendre en main ces trois facteurs temporels. Le programme interroge la “question de l’actualité et de la lucidité qu’elle appelle : des mutations technologiques, sociales, environnementales, géopolitiques… dont on pensait qu’elles relevaient d’un lointain avenir font désormais partie de notre quotidien.” Comment concilier progrès technologique et développement durable ? Voici peut-être la question fondamentale de notre époque.

Surgissent aussi les “questions de l’engagement et des formes qu’il peut prendre : quelles initiatives permettent de prendre à bras le corps les défis de notre temps ?” Pour cela, il convient d’analyser également les “questions de la perception du temps et de ses transformations : dans une époque marquée par la diffusion instantanée de l’information, comment résister à la dictature de l’instant ?” 

L’instantanéité que permettent les nouvelles technologies transforment profondément nos sociétés dans nos manières de communiquer, de travailler, d’interagir avec les autres et d’apprendre. Cela transforme toutes ces interactions humaines d’un point de vue temporel : qu’est-ce qu’attendre ? qu’est-ce qu’assimiler ? pourquoi aller vite ? pourquoi aller lentement ? comment discerner ? comment concilier processus et résultats ? sont autant de questionnements pour réfléchir sur notre perception du passé, du présent et du futur.

 

 

Un programme coloré

La philosophe Barbara Cassin inaugurera cette édition en animant la conférence “¿Cuándo se está realmente en casa (chez soi)?”. Oscillant entre conférences philosophiques, cycles de cinéma, performances, ateliers de dessin, musique, bar littéraire, vidéo et installations, le programme de La Noche de las Ideas est varié et structuré autour d’un thème existentiel qui passionne depuis toujours. La philosophe questionne cette idée de la perception du monde et des mots à travers l’espace virtuel. Dans l’ouvrage “Plus d’une langue”, elle décrit une anecdote amusante qui pourrait résumer l’orientation intellectuelle du festival :

 

“Aujourd’hui, lorsqu’on écrit une phrase dans Google et qu’on demande à Google-translate de la traduire, on obtient souvent des résultats très étranges. Par exemple, cette phrase de la Bible : « Et Dieu créa l’homme à son image ». J’ai demandé à Google de la traduire en allemand, puis je lui ai demandé de retraduire la phrase allemande en français, et à la fin de l’opération, quand le résultat est stabilisé, cela donne : « Et l’homme créa Dieu à son image » !”

 

Le programme est divisé en deux parties. Voici le lien de la programmation des évènements qui auront lieu à Ostende ainsi que celle qui aura lieu à Mar del Plata. Côté français, l’astrophysicien Jean-Philippe Uzan animera une conférence sur le thème “Le Big Bang : un siècle de cosmologie”. Il co-animera aux côtés de Carlos Gamerro et Patrick Boucheron une seconde conférence intitulée “Tyrannie et accélération du temps”. L’écrivain Olivier Marchon, auteur de “Le 30 février“, parlera du “Temps du passé, temps du futur”. Patrick Boucheron, historien et professeur à l’Université Paris La Sorbonne, évoquera “L’histoire qui arrive”. L’écrivain Olivier Guez, auteur de “La disparition de Josef Mengele” abordera le thème de “Berlin rassemble le passé et le futur”, entre autres.

 

 

Quatre jours pour farfouiller dans les recoins de l’Histoire du temps, c’est l’angle choisit pour cette troisième édition de La Noche de las Ideas. Ce festival pluridisciplinaire nous invite à nous interroger personnellement sur notre rapport à la temporalité, à analyser l’Histoire à partir d’angles différents pour reconsidérer le futur sur un modèle nouveau, en accord avec les enjeux de notre époque. Comme l’écrivait Paul Valéry, « Le temps du monde fini commence. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *