Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018, que deviendra la Villa Olímpica ?

Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018, que deviendra la Villa Olímpica ?

La Villa Olímpica a accueilli les athlètes du monde entier à l’occasion des Jeux Olympiques de la Jeunesse du 6 au 18 octobre 2018. Pour l’occasion, la commune 8 avait été remise à neuf par le gouvernement, en vue de dynamiser la zone sud de Buenos Aires.  l’image de ce que sont devenues certaines installations sportives olympiques des compétitions internationales précédentes, on peut s’interroger sur le devenir de la Villa Olímpica et du complexe sportif.

Le quartier de Villa Soldati, Comuna 8, dans le sud de Buenos Aires, était plus connu pour son insécurité. Le Ministère du Développement Urbain et du Transport de la ville a pourtant misé sur la zone pour construire la Villa Olímpica, désignée pour accueillir les 4000 athlètes et entraîneurs lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018. Plusieurs années de travaux ont été nécessaires pour que sorte de terre ce grand complexe qui a pour but de devenir un quartier à part entière. 125 000 m2 divisés en 1050 appartements ont été aménagés au milieu de plusieurs parcs, notamment le Parque de la Ciudad et le Parque Natural Lago Lugano. Sur une superficie de 12,5 hectares, le quartier a vu s’édifier 31 bâtiments de six à sept étages, comportant des appartements de type T1, T2 et T3.

 

La carte du quartier avec les emplacements des infrastructures nouvelles

 

Le gouvernement prévoit d’accueillir les 1000 familles qui vivront dans ce quartier entre les mois de mars et juillet 2019. La Banco Ciudad et la IVC (Instituto de Vivienda de la Ciudad) ont lancé une campagne de crédits à taux bas (4,99%), remboursables sur 15, 20, 25 ou 30 ans, orientée sur la classe moyenne. 10 000 personnes se sont inscrites à ce programme pour prétendre à l’acquisition d’un appartement. Les habitants privilégiés sont ceux qui vivent déjà dans la Comuna 8, dans les quartiers de Villa Soldati, Villa Lugano et Villa Riachuelo. 50% des appartements leur seront attribués en priorité. 20% des biens disponibles seront proposés aux professeurs des écoles publiques porteñas et aux membres de la Policía de la Ciudad. Les autres propriétés pourront être achetées sans distinction de quartier de résidence. Pour bénéficier d’un crédit, il faut répondre à certaines conditions, comme par exemple être citoyen argentin ou résident permanent, avoir des revenus mensuels fixes et ne pas être déjà propriétaire, en Argentine ou à l’étranger.

Les infrastructures sportives du Parc Olympique seront mises à disposition dès la fin des Jeux Olympiques. Ce complexe multidisciplinaire va permettre aux athlètes argentins de continuer à s’entraîner dans les meilleures conditions possibles. L’accès aux activités sportives dans les quartiers sud fait partie de la stratégie du gouvernement qui souhaite créer un lien social et économique. Le Jardin d’enfants “Rayito de sol” accueillera 200 enfants âgés de 45 jours à 3 ans en situation de vulnérabilité sociale. Ce bâtiment de 1600m2 a été créé pour accompagner les enfants dans leur développement éducatif dès le plus jeune âge. Aux côtés de ces infrastructures, viennent siéger le Ministère du Développement Humain et de l’Habitat et le pont Lacarra qui surplombe le Rio Matanza Riachuelo, reliant le quartier à la ville de Lanús.

 

Deux ans de travaux et 3000 ouvriers ont été nécessaires pour faire sortir de terre les 31 bâtiments

 

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement investit dans les quartiers sud de la ville. Franco Moccia, le Ministre de Développement Urbain et de Transport de la ville, parle d’une synergie qu’a déjà connu le quartier de Parque Patricios cette dernière décennie. Il évoque notamment “l’installation du siège du gouvernement qui a permis au quartier de se développer et qui fait de lui aujourd’hui un pôle recherché.” Espérons que la même dynamique se créé à Villa Soldati, ce qui permettrait de déconstruire partiellement le clivage Nord/Sud inégalitaire qui fait la géographie particulière de la capitale argentine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *