EFTA-Mercosur, “un accord pour orienter les membres vers l’économie globale”

EFTA-Mercosur, “un accord pour orienter les membres vers l’économie globale”
Photographie : Illustration – ElCarretero

 

Le billet du Mercosur

 

Les membres du Mercosur et de l’EFTA (sigle en anglais) se sont réunis pour la septième fois à Buenos Aires, du 12 au 15 février 2019. Selon le gouvernement argentin, les négociations dans le but de mettre en place un accord commercial entre les deux alliances ont connu “des avancées significatives.” La première réunion de négociations entre les pays du Marché Commun du Sud (Argentine, Brésil, Uruguay, Paraguay) et ceux de l’Association européenne de libre-échange (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse) s’était tenue en 2017.

 

Victorio Carpintieri, Sous-secrétaire du Mercosur et des Négociations Économiques Internationales de l’Argentine et Jan Farberg, Directeur Général du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Pêche de Norvège étaient à la tête des délégations réunies à la Cancillería Argentine. La prochaine rencontre est prévue pour la semaine du 6 mai prochain, à Buenos Aires, et devrait donner lieu à une mise en application concrète des discussions du mois de février. Une seconde réunion devrait avoir lieu avant l’été, selon l’EFTA.

 

Selon un communiqué de presse de la Cancillería (équivalent du Ministère des Affaires étrangères), “nous pouvons noter des avancées dans les diverses thématiques traitées, incluant l’échange d’offres d’accès aux biens, services, investissements et dépenses gouvernementales.” À cela, le gouvernement ajoute des précisions sur ses objectifs : “Le principal objectif du Mercosur est de consolider et d’étendre l’accès effectif des produits du bloc au marché des quatre pays de l’EFTA, afin de pouvoir arriver à un accord ample et moderne qui inclut des dispositions sur toutes les disciplines commerciales pertinentes pour le développement des flux économiques entre les deux marchés.”

 

À l’échelle internationale, l’EFTA occupe une place importante en terme de commerce de biens et de services. Les pays du Mercosur sont dans une démarche d’ouverture et sont actuellement en négociation dans le but de signer des accords avec différentes alliances. Alors que l’accord avec l’Union européenne prend du retard, le bloc latino-américain tente de convaincre d’autres partenaires, comme l’EFTA, l’Alliance du Pacifique (Chili, Colombie, Pérou et Mexique) ou encore le Canada.

 

Pour l’heure, on ne dispose que de peu d’éléments sur le contenu du futur accord entre le Mercosur et l’EFTA. L’institution européenne est cependant plus précise, elle annonce en effet que “le programme inclut des discussions sur le commerce des biens, sur les règles de provenance, sanitaires et sur des mesures phytosanitaires, sur les barrières techniques du commerce, (…) et le droit sur la propriété intellectuelle.”  Affaire à suivre dans les prochains mois.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *