45e Feria del libro, rencontre internationale et engagée autour de la scène littéraire hispanophone

45e Feria del libro, rencontre internationale et engagée autour de la scène littéraire hispanophone

Les amateurs de littérature ont rendez-vous à partir du 25 avril pour la 45e édition de la Feria del libro, le salon international de littérature le plus important du monde hispanophone. Pendant 3 semaines, auteurs, illustrateurs, spécialistes, éditeurs, libraires et bien d’autres vous accueilleront dans un espace de 45.000 m2. De nombreuses activités sont prévues, parmi lesquelles des expositions, des ateliers, des conférences et bien sur des rencontres avec les auteurs.

Depuis 1975, la Fundación El Libro organise chaque année cette rencontre internationale entre professionnels du livre mais également à destination du grand public, permettant ainsi aux acteurs de la littérature de se former et d’échanger sur les thématiques fondamentales de leur profession. Parmi ces thèmes, nous trouvons par exemple les questions de traduction, les enjeux de société, les évolutions technologiques, les différentes écoles et les nouveautés littéraires. 

Cette année, plus de 2000 professionnels du livre se retrouveront au Predio Ferial de Buenos Aires pour une succession de rencontres et d’événements. Certains comme les Jornadas Profesionales qui se déroulent à partir sont  à destination exclusive des acteurs professionnels, d’autres comme la Noche de la Feria sont à destination du grand public et ouverts à tous. Cet événement gratuit sera l’occasion de (re)découvrir la chanteuse catalane Silvia Pérez Cruz, une artiste écclectique qui vit sa musique entre Barcelone et Buenos Aires.

D’autres artistes étrangers seront présents tout au long de ces rencontres. Parmi ces 78 invités étrangers, on retrouve de nombreux espagnols et plusieurs francais. On notera par exemple la présence de Rebecca Dautremer, illustratrice jeunesse, de Laurence Debray, lauréate de plusieurs prix pour son deuxième roman Fille de Révolutionnaires, ou encore de Jul, illustrateur à qui on doit notamment le dernier Lucky Luke. En tout, une dizaine de francais, essayistes, journalistes ou illustrateurs, seront présents à Buenos Aires.

Barcelone et Buenos Aires, destins croisés

La capitale catalane prend la relève de Montevideo pour s’associer à la capitale porteña et offrir un regard particulier sur l’actualité du monde littéraire hispanophone. En plus d’être le berceau d’écrivains de renommée internationale, la Catalogne possède une histoire fortement liée à celle de l’Argentine, qu’il s’agisse de catalans fuyant la dictature franquiste ou d’argentins fuyant les troubles politiques et économiques de leur pays. Ces deux villes ont tissé leurs histoires respectives d’échanges culturels forts.

Elles partagent une dimension littéraire commune  empreinte de patriotisme, de lutte politique et sociale, d’exil et d’accueil. Mais la Catalogne n’est pas seulement un reflet des destinées sud-américaines, c’est également la terre de l’une des 5 langues officielles de l’Espagne. Le catalan s’est affirmé comme la langue la plus riche et la plus stable de la péninsule après le castillan dont elle partage les racines. Cette langue à part entière représente des enjeux en matière de traduction, d’une part sur le plan linguistique mais également comme potentiel important pour le marché de l’édition.

Pour toutes ces raisons, la Feria del Libro annonce 78 invités de langue catalane, écrivains, illustrateurs, spécialistes qui se retrouveront à l’occasion de tables rondes, de débats et de conférences autour du thème de la Ciudad Literaria. Il s’agit une réflexion sur le thème de la ville, non pas comme espace architectural mais sur ses composantes culturelles, sociales et intellectuelles qui en font un lieu vivant de littérature. Le thème de la Ciudad Literaria propose une lecture de la ville à traver une rencontre de ses voix anciennes et de ses voix émergentes et surtout comme l’espace des grandes questions contemporaines. Barcelone, une ville à la fois européenne et sud-américaine, un refuge et un souvenir, une source d’inspiration pour tous les écrivains comme en témoigne la vidéo réalisée pour la promotion de l’événement.

Un éclairage sur le thème des violences faites aux femmes

Pour la 3e année consécutive, une femme sera l’invitée d’honneur de la conférence inaugurale. Après Lisa Valenzuela,  écrivaine et journaliste, et Claudia Piñeiro, écrivaine et scénariste, c’est cette fois Rita Segato qui donnera le ton de ces rencontres littéraires et des enjeux de l’actualité. Anthropologue de renom international, elle est connue pour son engagement contre les violences faites aux femmes. 

Lauréate du Premio Latinoamericano y Caribeño de Ciencias Sociales CLACSO 50 Años en 2017, elle a écrit de nombreux livres, parmi lesquels Las estructuras elementales de la violencia, Las nuevas formas de la guerra y el cuerpo de las mujeres ou encore Contrapedagogías de la crueldad. La présence de Rita Segato marque une évolution significative dans la volonté de la Fundación El Libro d’aborder les thématiques essentielles, au-delà de la présence des femmes sur la scène littéraire et intellectuelle.

Une volonté engagée pour un enjeu décisif dans un pays où, selon Rita Segato, « on peut être célèbre pour penser [et où] l’imagination n’a pas été vaincue » mais où également continue de se commettre près d’un féminicide par jour. Rita Segato donnera le discours inaugural le jeudi 25 avril à 18h dans la salle Jorge Luis Borges.

Infos pratiques :

45e Feria del libro de Buenos Aires

Du 25 avril 2019 au 13 mai 2019

La Rural, Predio Ferial de Buenos Aires

Site internet : https://www.el-libro.org.ar/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *